Le long chemin, de la chèvre angora, de Salavas au fil mohair.

64C9
Le long chemin, de la chèvre angora, de Salavas au fil mohair.
 Chèvre angora et mohair, photo J-M B.

La chèvre angora est originaire de Turquie, d'où son nom qui porte l'ancien nom de la capitale qui est Ankara aujourd'hui. Sa lointaine origine est tibétaine d'où sa volumineuse toison. Bien acclimaté à Salavas, le troupeau est composé de 45 chèvres.

Le mohair pousse à une vitesse de 1,5 à 2 cm par mois en moyenne, on obtient donc à chaque tonte de belles mèches de 10 à 15cm, pour 1,6 à 4,5kg de mohair par chèvre. L’alimentation des chèvres est très importante, elle conditionne la finesse et la qualité du fil. La tonte est biannuelle, les toisons sont minutieusement nettoyées à la main de tous les débris végétaux.

La production de mohair nécessite de nombreuses opérations  (lavage, peignage, teinture …) réalisées dans différents pays européens, jusqu’à obtention du fil, que nous récupérons 9 à 10 mois plus tard, déjà teinté dans les couleurs demandées.

Jean-Marc Besnier, artisan du bois, amoulageur.

Date :
  • 26 novembre 2018 à 18H30
Lieu / Point de rendez-vous :
Espace Deydier
Animateur / Conférencier :
Jean-Marc Besnier