Les dunes désertiques, danseuses aux pieds de plomb.

59C11
Les dunes désertiques, danseuses aux pieds de plomb.

Les dunes de sable sont souvent l’objet d’idées fausses, dont celle de leur déplacement. Les observations de terrain et les images de satellites font état de situations diverses. Certes on a pu repérer des déplacements dans les dunes de petite taille. Mais dans les régions de grandes dunes, les formes sont remarquablement stables, sans qu’on puisse forcément expliquer cette stabilité. Les dernières découvertes en physique des grains expliquent des formes parfois étonnantes. Le conférencier abordera pour finir les politiques des états dans la lutte contre l’ensablement – qui n’est pas incompatible avec la stabilité des dunes.

Yann Callot est professeur émérite à l’Université Lumière Lyon II