Un vrai « faux » en préhistoire : la Caverne du Pont d’Arc

60C1
Un vrai « faux » en préhistoire : la Caverne du Pont d’Arc

Construire la copie de la Grotte Chauvet relevait d’un défi technique, scientifique et esthétique. En effet, l’originale, trop vaste et complexe en volumes pour être reproduite entièrement, a été copiée - à l’identique et en partie - pour permettre au plus grand nombre de contempler ces dessins exécutés il y a près de 36 000 ans.

Si ce mode opératoire s’est imposé pour des raisons techniques et économiques, il n’en demeure pas moins révélateur de notre époque, qui regarde pour la première fois l’homme et la femme préhistoriques non plus comme d’obscurs ancêtres lointains et brutaux mais plutôt comme des cousins pas si éloignés de nous, raffinés et sensibles.

En ouvrant la Caverne du Pont d'Arc, qu’a-t-on choisi de montrer ? Qu’est-ce que ce regard, porté sur nos ascendants, nous apprend sur notre propre humanité ?

 

Caroline Le Bossé est titulaire d’un master en ethnologie.