Atelier d’écriture

66A6

Nos amis les mots, vecteurs d’images et d’histoires !

Par des propositions ludiques, venez créer et partager votre univers. Lâchez les sensations et les émotions et découvrez votre style. Uniques dans nos histoires, nous le sommes aussi.

Par ces temps d’écriture, plongez dans votre imaginaire et posez des mots sur ce dernier pour le plaisir avant tout.

L’écrit organique, celui des sens avec  Sophie Courtois, comédienne et auteur, formée à l’animation d’ateliers d’écriture par ALEPH.

Prochaine(s) date(s) :
  • 30 septembre 2019 à 14H30
  • 4 novembre 2019 à 14H30
  • 9 décembre 2019 à 14H30
  • 13 janvier 2020 à 14H30
  • 10 février 2020 à 14H30
  • 9 mars 2020 à 14H30
  • 6 avril 2020 à 14H30
  • 11 mai 2020 à 14H30
  • 8 juin 2020 à 14H30
Lieu / Point de rendez-vous :
Centre Le Bournot
Tarif :
Tarif adhérent : 100 € pour l'année
Animateur / Conférencier :
Sophie Courtois
Informations complémentaires :
minimum 10 participants
maximum 12 participants
9 séances de sept 2019 à juin 2020

L’évolution du sexe chez les végétaux

66C3
L’évolution du sexe chez les végétaux
 Pivoine voyageuse, photo JPM

Tout le monde sait comment se passe la reproduction chez les mammifères. Ces mécanismes chez les poissons, les araignées ou les vers de terre sont un peu moins connus. Mais tous ces animaux ont en commun de produire des gamètes : les spermatozoïdes des mâles vont féconder les ovules produits par les femelles. Le résultat étant la production d'un oeuf qui se développera ultérieurement en un individu.
Chez les plantes, les choses sont différentes et nettement plus compliquées. Les grains de pollen produits par les fleurs ne sont pas des gamètes mâles et ce que l'on nomme ovules dans le pistil d'une fleur n'est pas un gamète femelle.
Pour comprendre ce qui se passe chez les plantes à fleurs, il faut suivre le cours de l'évolution depuis les algues vertes marines comme la Laitue de mer, en passant par les fougères et les conifères.
Les mécanismes physiologiques sont étonnants, de même que les moyens utilisés pour assurer la fécondation entre des individus fixés au sol qui ne peuvent donc pas se rapprocher.

Jean-Paul Mandin, président de la société de botanique de l'Ardèche

Date :
  • 30 septembre 2019 à 18H30
Lieu / Point de rendez-vous :
Espace Deydier
Animateur / Conférencier :
Jean-Paul Mandin