MUCEM et l’Estaque, le chemin des impressionnistes.

64E3
MUCEM et l’Estaque, le chemin des impressionnistes.
 L’Estaque, photo Ignis

MUCEM : Connectivités

C’est une invitation au voyage de l’historien Fernand Braudel (1902-1985), dont la thèse «La Méditerranée et le monde méditerranéen à l’époque de Philippe II » nous plonge dans l’histoire des grandes cités portuaires de la Méditerranée des XVIe et XVIIe siècles : Istanbul, Alger, Venise, Gênes, Séville et Lisbonne.

Cette histoire urbaine est également abordée aujourd’hui, à travers l’évolution de territoires portuaires contemporains : les mégapoles d’Istanbul et du Caire et les métropoles de Marseille et de Casablanca. Il s’agit en effet d’aborder la ville en développement comme le lieu vers lequel convergent et s’intensifient les flux, les connections, les échanges et donc le pouvoir.

L’ESTAQUE : le chemin des impressionnistes

Au départ de la jetée du port, empruntez le chemin des peintres et laissez-vous conquérir, par les sites qui ont attirés les artistes des trois époques de la peinture moderne : impressionnisme, fauvisme, cubisme.

Cézanne et Braque, les deux figures majeures, sans oublier Derain, Dufy, Marquet, Friesz, Macke, Renoir, Guigou, Monticelli, ont peint des dizaines de toiles à l’Estaque.

Rare destin, que celui de ce quartier populaire, belvédère remarquable sur le golfe de Marseille qui a inspiré durant 60 ans (1860-1920), les plus grands noms de la peinture.

En parcourant le chemin des peintres, il n’est pas difficile de comprendre leur fascination pour cet endroit…

Date :
  • 18 octobre 2018 à 07H00
Lieu / Point de rendez-vous :
Parking de l'ancienne gare SNCF
Tarif :
Tarif adhérent : 47 €
Informations complémentaires :
Le tarif comprend le trajet en car A/R et les visites.
Départ 7h
Retour vers 20h.
Déjeuner : libre .

minimum de participants: 40
maximum de participants: 50
Remboursement :
Annulation session du 18/10/2018
Jusqu'au 30 Sep Entre le 01 Oct et le 11 Oct Après le 11 Oct
47 € 38 € 0 €

Musée de Grenoble « Servir les Dieux d’Egypte » et château de Vizille

64E4
Musée de Grenoble « Servir les Dieux d’Egypte » et château de Vizille
 Château de Vizille, photo Coll. Villetaneuse

Musée de Grenoble : Servir les Dieux d’Egypte.

Divines adoratrices, chanteuses et prêtres d’Amon à Thèbes

Cette exposition événement consacrée à l’Egypte antique en partenariat avec le Musée du Louvre offre une approche de la société thébaine à la Troisième Période intermédiaire (1069-664 av. JC), autour du temple de Karnak, principal lieu de culte du dieu Amon. L’importance de ce temple fait de Thèbes un centre politique et économique tout autant que religieux de l’Egypte antique. L’exposition met l’accent sur le rôle des femmes à cette époque.

Un sujet inédit pour une plongée archéologique dans la puissante ville de Thèbes.

VIZILLE : Musée de la Révolution française installé dans  le château du domaine de Vizille

Les collections témoignent de l'état d'esprit des femmes et des hommes contemporains de la Révolution française et des régimes politiques suivants. Le musée présente des œuvres d'art, peintures, sculptures et des objets d'histoire de l'époque révolutionnaire.

Quant aux œuvres du XIXème siècle, elles attestent de la vitalité de la référence à 1789 dans le mouvement qui a conduit à l'établissement de la République française.

L'originalité du musée est surtout de rendre compte de l'histoire à partir des œuvres d'art. Ces dernières ne sont pas de simples illustrations des événements et grands acteurs de la Révolution. Grâce à leur puissance évocatrice, à leur contenu et au contexte de leur création, elles nous permettent de mieux pénétrer l'esprit de cette époque.

Date :
  • 8 novembre 2018 à 07H15
Lieu / Point de rendez-vous :
Parking de l'ancienne gare SNCF
Tarif :
Tarif adhérent : 43 €
Informations complémentaires :
Le tarif comprend le trajet en car A/R et les visites.
Départ 7 h 15
Retour vers 19 h 45.
Déjeuner : libre .

minimum de participants: 40
maximum de participants: 46
Remboursement :
Annulation session du 08/11/2018
Jusqu'au 21 Oct Entre le 22 Oct et le 01 Nov Après le 01 Nov
43 € 34 € 0 €

LYON, Musée des Confluences : Yokainoshima, esprits du Japon

64E1
LYON, Musée des Confluences : Yokainoshima, esprits du Japon
 Musée des Confluences, photo JS

Laissons-nous guider, dans cette île aux esprits, depuis les fondements des spiritualités japonaises, par les divinités et les forces naturelles qui nous entourent.

Dans les rites masqués japonais, le port de costumes permet de se métamorphoser en dieu, en démon ou encore en animal et ainsi les invoquer, les incarner et les représenter.

L’exposition trace un lien entre les photographies contemporaines de Charles Fréger, qui donnent à voir un grand nombre de figures masquées rituelles et les collections japonaises du musée.

 

LYON, visite du quartier des Confluences.

Depuis la fin des années 1990, la Confluence – ce lieu où la Saône et le Rhône se rejoignent au sud de Lyon – est le théâtre de profondes transformations.

C’est un modèle d'urbanisme contemporain, où l'aménagement a été imaginé dans sa globalité : habitat, commerces et services, espaces de loisirs, modes de transports doux où l'environnement est préservé.

Le quartier des Confluences se veut une sorte de vitrine du futur. C’est un festival architectural époustouflant signé de noms prestigieux. Nous découvrirons ce  site géographique exceptionnel où depuis des siècles l’homme dialogue avec les fleuves.

Parcours artistique « Le partage des eaux »

64E2
Parcours artistique « Le partage des eaux »
 Mazan, photo JA

Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche.

La ligne invisible de partage des eaux qui traverse les Monts d’Ardèche a naturellement inspiré un parcours artistique à ciel ouvert.

Une ligne rendue visible par des œuvres d’art contemporain créées en collaboration avec les artistes et le mobilier réalisé par le designer Eric Benqué, à partir des ressources naturelles et des savoir-faire locaux sur des sites géologiques et patrimoniaux remarquables :

  • Le Moure de l’Abéouradou (Borne sur le GR7) : « Le Phare » de Gloria Friedmann
  • L’Abbaye de Mazan (Mazan l’Abbaye) : « Un cercle et mille fragments » de Felice Varini
  • Le Gerbier de Joncs : « La Tour à eau » de Gilles Clément

Des premières œuvres de l’humanité abritées par la Grotte Chauvet aux œuvres contemporaines invitées par le Partage des Eaux, le dialogue est ouvert sur le territoire ardéchois, source d’inspiration et de création.

Chaussures de marche indispensables, environ 8 km, aller et retour et 300 m de dénivelé,  pour « le phare ».

« Los Modernos », France-Mexique et les frères Lumière.

63E1
« Los Modernos », France-Mexique et les frères Lumière.
 Siqueiros Mural of Orozco, photo Procasino ,Domaine public

Musée des Beaux Arts Lyon: Los Modernos. Dialogues France/Mexique.

L’exposition met en regard deux scènes de l’art moderne. Cette sélection d’œuvres significatives de l’art français et de l’art mexicain rend compte des échos, des influences qui se sont noués entre les deux, l’une en miroir de l’autre, avec Léger, Picasso, Bacon, Rivera, Siqueiros, Orozco.

L’exposition met l'accent sur trois thèmes :

Le premier concerne Diego Rivera et les liens qu’il a noués avec les artistes cubistes.

Le deuxième illustre la fascination exercée par la scène mexicaine sur les artistes français liés au surréalisme.

Le dernier est consacré aux regards croisés entre photographes mexicains, américains et français dans la première moitié du XXème siècle.

Pas de photo sans… Lumière

Le Musée Lumière rend hommage à Louis et Auguste et présente leurs plus belles inventions dans le décor élégant de la demeure familiale, entre plafonds ouvragés, escalier monumental et verrière du jardin d’hiver.

L’exposition donne la part belle au cinématographe, mais présente aussi les chefs-d’œuvre techniques réalisés par les deux frères qui, au-delà de l’image, ont également touché à des domaines aussi variés que le son, la mécanique ou la recherche médicale.

Cézanne au Musée Granet et le Musée Lapidaire à Avignon.

63E2
Cézanne au Musée Granet et le Musée Lapidaire à Avignon.
 Photo V. PAGNIER ,Public domain

Musée Lapidaire

La collection du Musée Lapidaire est la partie archéologique du musée des Beaux-arts d'Avignon (Musée Calvet). Elle contient des œuvres gauloises, étrusques, romaines, grecques et paléochrétiennes.

Après une présentation du bâtiment, une ancienne chapelle des Jésuites du XVIIème siècle, nous verrons les vases grecs et le relief funéraire emblématique du musée, "Eros".

Le musée Lapidaire possède une des plus importantes collection d'art funéraire grec, ainsi les vases seront également présentés comme objets funéraires. Nous découvrirons des déesses, des génies, des animaux ailés, un autre univers mythologique…

Cézanne "at home"

Cette exposition retrace le « retour » des œuvres de Cézanne dans les collections aixoises, depuis la mort du Maître d’Aix en 1906 jusqu’à nos jours.

Nous admirerons une toile de Cézanne, « Vue vers la route du Tholonet près du Château Noir » (1900-1904) appartenant à la collection de la Fondation Henry and Rose Pearlman (Etats-Unis). Mais aussi des œuvres rarement montrées au public : la magnifique aquarelle « Usines à l’Estaque », le paysage du « Jas de Bouffan » de la donation Meyer, et neuf autres peintures à l’huile qui jalonnent toute la carrière de Paul Cézanne, parmi lesquelles la récente acquisition du « Portrait d’Emile Zola ».

ITER et Apt.

63E3
ITER et Apt.
 23/8/2017 photo ITER

A Saint-Paul-lès-Durance, ITER International Thermonuclear Experimental Reactor est l'un des projets les plus ambitieux au monde dans le domaine de l'énergie.

Les membres d'ITER sont la Chine, l'Union européenne, l'Inde, le Japon, la Corée, la Russie et les États-Unis. Au total 35 pays sont engagés dans la construction du plus grand tokamak jamais conçu, une machine qui doit démontrer que la fusion — l'énergie du Soleil et des étoiles — peut être utilisée comme source d'énergie à grande échelle, non émettrice de CO2, pour produire de l'électricité.

La visite d’ ITER comprend un arrêt au belvédère, une présentation des maquettes (Tokamak et plateforme), une présentation en salle du projet ITER et une visite guidée, en bus, du site de construction.

APT, un condensé d’histoire.

La cité, fondée par les Romains, conserve encore de nombreux vestiges. Apt a aussi été le siège d’un évêché, depuis le III ème siècle du christianisme jusqu’à sa suppression par le Concordat de 1801. Nous visiterons la Cathédrale Sainte-Anne et ses cryptes. Sa nef et son clocher roman datent du XII ème siècle et la nef centrale du XVIème et du XVIIème siècle.  Parmi ses trésors on peut voir de l'orfèvrerie sacrée, objets de culte et ornements, manuscrits et une collection de coiffes de mariage.

 

Forêt des monts d’Ardèche : la Gravenne de Montpezat.

63E4
Forêt des monts d’Ardèche : la Gravenne de Montpezat.
 Gravenne de Montpezat, photo DM

A travers l’exemple du site de la Gravenne de Montpezat et sa diversité de peuplements forestiers, nous pourrons nous rendre compte de la richesse écologique des forêts ardéchoises. Cette sortie sera l’occasion d’observer la faune et la flore qui peuplent nos bois et d’en comprendre quelques interactions. Mais nous aborderons aussi la gestion des forêts car elles ont un intérêt économique, patrimonial et social pour les hommes et les femmes du territoire.

Equipement : chaussures de marche, vêtements adaptés aux conditions météo, eau, pique-nique, en-cas, et éventuellement loupe, jumelles et bâtons de marche.

Environ 6 km de marche dans la journée.

Dimitri Moine, accompagnateur de moyenne montagne.

Picasso au Musée Fabre et la Camargue par la mer.

63E5
Picasso au Musée Fabre et la Camargue par la mer.
 Photo Ricard Canals i Llambí,Domaine public

Musée Fabre : Picasso « Donner à voir »

Le mystère de l’œuvre de Picasso tient dans le mouvement continu de ses métamorphoses. Il est l’artiste prolifique dont l’écriture est reconnaissable entre toutes et pourtant insaisissable.

L’exposition propose une quinzaine de moments clés, au cours desquels une nouvelle forme, un nouveau style, de nouveaux procédés apparaissent. Elle rassemble des chefs-d’œuvre qui marquent tous un nouveau départ dans sa création, complétés par des documents d’archives, des dessins préparatoires, livrant une photographie et une analyse de la métamorphose à l’œuvre.

Découverte de la Camargue par la mer.

Une croisière le long du littoral permettra de découvrir la Camargue par la mer : traversée de la baie d ’Aigues-Mortes, visite de Port Camargue (la plus grande marina d’Europe), du Grau du Roi (second port de pêche en Méditerranée )et de la Grande Motte (la ville aux immeubles futuristes édifiés par Jean Balladur). Vous apprendrez comment cet architecte d’exception a réussi à faire sortir sa ville des sables tout en l’inscrivant parfaitement dans le paysage. Nous terminerons la journée par une visite guidée de cet ensemble.

L’abbaye de Léoncel et le cirque d’Ambel.

63E6
L’abbaye de Léoncel et le cirque d’Ambel.
 Val de Bouvante, photo LD

Visite de l’église abbatiale de Léoncel.

L’église abbatiale constitue le principal vestige du monastère cistercien fondé en 1137. Joyau de l’art roman, ce monument associe un chœur robuste et dépouillé à des bas-côtés et à une nef de facture plus savante. La construction, réalisée en calcaire urgonien très pur et en tuf calcaire, ne renie pas une influence provençale, alors que le clocher est de type alpin.

Nous découvrirons l’histoire du lieu, chargé de symboles et d'émotion, la vie des moines qui ont vécu là durant près de sept siècles. Au fil des années cette communauté s'est constitué un domaine foncier dispersé entre plaine et montagne, notamment sur le plateau d’Ambel.

Le site d’Ambel, un concentré de Vercors

Situé à une dizaine de kilomètres de Léoncel, le domaine d’Ambel est incontestablement un des plus beaux paysages du Vercors. Une balade guidée par Lucien Dupuis va nous faire découvrir ce domaine qui rassemble une large palette des richesses emblématiques de la région : paysages, géologie, végétation, arbres séculaires, faune, occupation humaine, hauts lieux de la Résistance et protection des milieux naturels.

Lucien Dupuis, retraité, Professeur, diplômé de l’Institut de Géographie Alpine.

Sisley et Glanum

62E1

Exposition Sisley l'impressionniste à l'Hôtel de Caumont, Aix en Provence.

Partons pour un voyage au cœur des plus beaux paysages impressionnistes, en découvrant les lieux artistiques de prédilection  d’Alfred Sisley. Les musées du monde entier se sont réunis pour nous offrir le meilleur des œuvres de ce maître de l’émotion.

Vous serez invités à découvrir les stratégies picturales radicales de Sisley dans la décennie 1870, l’influence des estampes japonaises, de la photographie, ainsi que la relation entre son oeuvre graphique et sa peinture.

Des photographies d’archives des paysages que Sisley avait sous les yeux sont mises en regard avec ses oeuvres peintes pour illustrer la méthode de repérage spécifique qui était la sienne.

Glanum, site archéologique, Saint-Rémy-de-Provence.

Glanum, photo R.E.
Glanum, photo R.E.

C’est environ 600 ans avant notre ère que les premières tribus gauloises, s’installèrent au fond d’un vallon des Alpilles autour d'une source importante fréquentée depuis la préhistoire.

Au II ème siècle av. JC, des Salyens d'origine celto-ligure ont bâti autour de la source guérisseuse et sacrée, une ville prospère. Cette importance attira l’attention des Romains qui s’emparèrent de Glanum. La ville se dote alors des monuments de la cité : le forum, les temples, les thermes et les édifices de spectacles, qui en font une concentration urbanistique unique en Provence.  Glanum ne résista pas aux invasions barbares et fut détruite vers 260 mais deux monuments ont survécu.

Musée du Désert et le verre à Claret

62E3

Le musée du Désert

Dans l’histoire du protestantisme français, l’expression « Désert » définit une période qui s’étend de la révocation de l’Édit de Nantes (1685) à la Révolution française (1789). Privés de liberté de culte, les protestants de France furent obligés de vivre clandestinement leur foi, au « désert ».

Le Musée du Désert, installé dans la maison du chef camisard Rolland, au Mas Soubeyran, à Mialet dans le Gard, cherche à faire revivre cette période et l'histoire des camisards, héros emblématiques des Cévennes.

La Halle du Verre, à la découverte de l’histoire du verre et de ses secrets

verre soufflé, photo JS
verre soufflé, photo JS

Durant près de cinq siècles, des dynasties de gentilshommes verriers soufflèrent le verre sur le Causse de l’Orthus : la Halle du Verre raconte cette tradition locale singulière, ainsi que l’histoire du verre en Méditerranée, des gestes et techniques de ce savoir-faire millénaire.

L’exposition permanente présente l’origine et la découverte de ce matériau, son commerce autour de la Méditerranée durant l’Antiquité, le travail du verre du Moyen-Age à l’époque moderne, soit près de 4000 ans d’un savoir-faire singulier.

Exposition temporaire :  Merveilles

Croisant à la fois arts du verre et usages du verre dans l’art, une exposition thématique développe au sein d’une scénographie originale la notion de « merveilleux ».  Des installations et des sculptures ont été rassemblées sur le modèle classique du "cabinet de curiosités". Elles sont le point de départ d’une histoire qui joue avec la perception et la mémoire, à la frontière entre réel et imaginaire.

Musée et centre historique de Valence.

62E4
Musée et centre historique de Valence.
 photo OdT valence

Le musée de Valence, art et archéologie

Situé dans le centre historique du vieux Valence, créé officiellement en 1850, il est installé depuis 1911 dans l’ancien palais épiscopal. Ce vaste hôtel particulier, entre cour d’honneur et jardin privé, garde de nombreuses traces de son histoire séculaire.

Ses collections, riches de plus de 20 000 œuvres, offrent un large panorama de l’histoire de l'homme et des arts, de la préhistoire à nos jours.

Maquettes d'habitats, saynètes des dioramas accompagnent le visiteur dans ce parcours jusqu’au belvédère qui offre un panorama à 360° sur le paysage Rhodanien.

Valence au XVIII ème siècle.

C’est à partir du XVIII ème siècle que la ville entreprend un programme d’embellissement urbain ;  notre guide nous emmènera à la découverte de ce patrimoine historique et culturel avec la visite des principaux lieux caractéristiques de cette époque.

« La Tempête » de Shakespeare, au Théâtre de Privas

62E5
« La Tempête » de Shakespeare, au Théâtre de Privas
 photo JS

Une île, un magicien. Des ducs et rois, légitimes et usurpateurs. De pauvres hères. Un couple d’amoureux… Tragédie et comédie à la fois, la dernière pièce de Shakespeare lie la sagesse et le merveilleux, le crime et le pardon.

Lardenois et Cie  propose cette création au théâtre de Privas. A partir d’une traduction inédite, ce spectacle unit les arts du théâtre, du cirque et la création vidéo. Un événement théâtral fédérateur et populaire, qui, en échappant aux conventions habituelles des genres, suscite un univers onirique où les « esprits de l’air » côtoient les rustres.

Mise en scène Dominique Lardenois

Matisse – Les marionnettes du monde

61E1

Musée des Beaux Arts à Lyon

Exposition Henri MATISSE : le laboratoire intérieur 

Artiste reconnu pour ses peintures au chromatisme vibrant et éblouissant Matisse est aussi un remarquable dessinateur, sculpteur et graveur. Un certain nombre de peintures et de sculptures majeures seront ainsi mises en relation avec leur environnement dessiné ou gravé, comme elles le furent autrefois dans l'atelier.

Cette rétrospective consacrée à Henri Matisse (1869-1954) retrace, autour d'environ 250 œuvres, l'épanouissement de son œuvre dessiné autour de quelques séries.

Musée Gadagne à Lyon

 Les marionnettes du monde

61e1p
Indonesie, photo ERIK

C’est une invitation au voyage que nous propose le musée des marionnettes du monde avec une exposition sur la marionnette traditionnelle et ses héros.

Populaire et aristocratique, commune et avant-gardiste, profane et sacrée, cette dernière peut tout dire du monde et des hommes,  jusqu’à incarner leur quête existentielle.

Autour de la figure du héros populaire, l’accrochage actuel permet de découvrir les pièces «incontournables » de l’histoire de la marionnette en France, en Europe, en Asie et en Afrique. C'est l'unique musée de France consacré à cet art vivant.

Biennale internationale du Design à Saint-Etienne

61E2
Biennale internationale du Design à Saint-Etienne
 ©Urbanoscope,Biennale 2015

Musée d'Art Moderne et Contemporain : « POPCORN – Design, art et cinéma

Peintures, dessins, sculptures, installations, photographies, films, vidéos du XXe et XXIe siècles explorent les liens entre design, art et cinéma.

Cité du Design : les mutations du travail

Un laboratoire expérimental géant, intitulé Working Promesse présente les mutations du travail.

Le travail est l’une des préoccupations majeures de notre société. Au début de ce XXIe siècle, il est en pleine transformation.

Du travail numérique aux économies du partage, le monde du travail se reconfigure, inventant de nouvelles organisations et de nouveaux services. Les designers, les entreprises et le territoire stéphanois se mobilisent en 2017 autour de cette thématique pour confronter regards, idéologies, innovations et désirs.

 

Fantin-Latour – La Grande Chartreuse

61E3

Musée des Beaux Arts à Grenoble : Fantin Latour, à fleur de peau

Suivant un plan chronologique, l’exposition commence par les œuvres de jeunesse de l’artiste, en particulier les troublants autoportraits qu’il réalise dans les années 1850-1860. Les natures mortes savamment composées révèlent, déjà, les qualités d’observation exceptionnelles du jeune artiste. Il qualifie lui-même la plupart de ces toiles d’« études d’après nature ».

Peu à peu, l’artiste se lasse et se tourne vers les œuvres dites « d’imagination » qui occupent une part croissante dans son art au fil des années. Ces tableaux révèlent un personnage tout en nuances et à la personnalité complexe.

Le Musée de La Grande Chartreuse

61e3p
La Grande Chartreuse

Le Musée de la Grande Chartreuse est un espace privilégié pour tous, lieu de silence et de réflexion. Il ouvre les portes vers l’aventure intérieure et spirituelle des moines Chartreux, leur vocation à la solitude et leur mode de vie. Le parcours se fait sur 3 niveaux : le temps historique, le temps des saisons et le temps de la liturgie.

Grâce aux nombreux documents mais aussi aux films et témoignages inédits  nous découvrirons le Monastère. Grâce au rayonnement des Chartreux, bien au-delà des frontières régionales, le Musée de la Grande Chartreuse est un des emblèmes du Dauphiné.

Ruisseaux, narces et tourbières entre Issanlas et Coucouron

61E4
Ruisseaux, narces et tourbières entre Issanlas et Coucouron
 Photo DM

Sur le plateau ardéchois l'eau est omniprésente. Sa présence plus ou moins abondante dessine une mosaïque de milieux naturels riches d'une biodiversité incroyable. Lors de cette sortie nous irons observer la faune et la flore des zones humides et des ruisseaux. Nous mettrons aussi en évidence les mesures qui sont parfois mises en place pour protéger ces milieux rares et fragiles.

Lieu : secteur Issanlas et Coucouron

3 à 5 km de marche.

Conservatoire du saumon sauvage et haute vallée de l’Allier

61E5
Conservatoire du saumon sauvage et haute vallée de l’Allier
 Nourrissage grossissement

C'est en Haute-Loire, aux portes des gorges de l'Allier et sous l'imposante protection de l'Abbaye de Chanteuges que le saumon atlantique fait l'objet de toutes les attentions. Il est la dernière souche sauvage d'Europe occidentale capable de se reproduire à près de 1000 km de l'océan. C'est pour sa sauvegarde que le Conservatoire National du saumon sauvage oeuvre depuis 15 ans. La projection d'un film et une visite guidée, permettent de découvrir la vie et les capacités étonnantes de ce grand migrateur.

 

Avec Emmanuelle Defive (Géomorphologue) et Jean-Paul Raynal (Préhistorien) nous découvrirons trois sites remarquables :

- Une lecture de paysage dans le secteur Chanteuges – St-Arcons : l’histoire de l’édification du plateau du Devès et de l’interférence entre volcanisme et dynamique fluviale des gorges de l’Allier.

- Une visite du site du Blot, abris sous roche avec occupations préhistoriques et industrie lithique.

- Le Mont Briançon, beau cône strombolien de scories mentionné pour ses nodules de péridotite dont on décrira la structure interne.

Turner et la couleur

60E1

 Turner à Aix en Provence.

La couleur est placée au cœur de cette exposition et nous invite à découvrir la vie et l’oeuvre de l’artiste sous un angle nouveau.

À travers une centaine de peintures et aquarelles, le public suivra les évolutions de la palette de Turner. Il découvrira un artiste controversé, un homme mystérieux, un aventurier, mais aussi un coloriste prodigieux.

Dans ses tableaux à l’aspect inachevé, on reconnaît des intuitions développées, quelques décennies plus tard, par les peintres impressionnistes.

"Le Pape, animaux et compagnie" au  palais des Papes à Avignon.

Peints, sculptés, figurés dans les manuscrits enluminés, les animaux accompagnent le pape au quotidien. Réalistes ou fantastiques, ils sont omniprésents dans la décoration du Palais. Leur dimension symbolique renseigne aussi sur le message spirituel ou politique qu’ils étaient censés véhiculer auprès des visiteurs.

Pourquoi le pape travaillait-il sous le regard inquiet d’un cerf peint sur les murs de son cabinet d’étude ? Pourquoi le lion prend-t-il une place à part dans la décoration sculptée du Palais ? Que signifie ce singe qui se regarde dans un miroir à la sortie de la Grande Chapelle ?

Autant de questions posées par les « bêtes » du pape et qui jalonneront le propos de la visite.

Bazille et la jeunesse de l’impressionnisme

60E2

Frédéric BAZILLE, la jeunesse de l’impressionnisme, à Montpellier.

Cette exposition invite le public à s’immerger dans le travail de ce peintre à la carrière fulgurante en même temps qu’elle insiste sur l’évolution et l’originalité de sa peinture. Sont aussi présentés  les travaux de ses compagnons d’ateliers : Renoir, Monet, Sisley, Fantin-Latour… ainsi que ceux des premiers maîtres de l’art moderne qu’il admire : Delacroix, Corot, Courbet, Manet…

Son œuvre trop tôt interrompue - il meurt lors de la guerre franco-prussienne de 1870, à l’âge de 28 ans- témoigne de l'importance de sa contribution à la mise au point d'une peinture résolument en rupture avec l'académisme : l'impressionnisme.

Visite du Salin du Midi .

Nous embarquerons à bord du petit train pour un voyage à la découverte des tables salantes, du fabuleux Sel de Camargue et de ses eaux roses qui rendent le lieu magique et exceptionnel. Dès lors, le travail du saunier, gardien de cette nature intacte, sauvage et généreuse n’aura plus de secret pour nous. Nous  gravirons  la « camelle »  : dune de stockage du sel, pour profiter du panorama sur le salin et la ville d’Aigues-Mortes.

Puis, à l’espace d’exposition, nous découvrirons l’évolution de cette activité depuis l’antiquité jusqu’à nos jours.

« Le Rêve » au musée Cantini

60E3

Le rêve, au Musée Cantini à Marseille

Depuis l’Antiquité, Egyptiens, Grecs et Orientaux, ont attaché une grande importance aux rêves et les analysaient comme un avertissement du ciel, des présages ou des visions prémonitoires.
L'exposition retrace l'évolution de la représentation du rêve, enjeu fondamental de l'art moderne. Elle présente une centaine d’œuvres des plus grands artistes du XXème siècle tels que Pablo Picasso, Henri Matisse, Salvador Dalí, René Magritte, Max Ernst, ou encore Victor Brauner.

Visite guidée et commentée de Marseille

A bord de notre autocar, nous découvrirons le Vieux Port qui, depuis 26 siècles, est le théâtre prestigieux de l’histoire de la ville. Notre excursion nous conduira au port de la Joliette puis dans les ruelles, au charme secret, du quartier du Panier, jusqu’à la basilique Notre-Dame de la Garde où le panorama sur la ville est exceptionnel.

La corniche Kennedy offre un magnifique point de vue sur les îles d'Endoume, du Frioul, l'îlot Degaby, et le Château d’If. Par l’avenue du Prado, nous rejoindrons le Parc Chanot et le stade Vélodrome. Une halte au Palais Longchamp nous révèlera l’histoire de ce château d‘eau, et de ses musées. Puis notre visite prendra fin sur la Cannebière et les édifices qui en ont fait la renommée.