Informations Visites et découvertes

Quelques recommandations pour bien réussir nos sorties

1. Les rendez-vous pour tous les départs de sorties en car sont devant l’ancienne gare SNCF à Aubenas. Traditionnellement les cars démarrent à l’heure indiquée sur le programme. Soyez là quelques minutes en avance,

2. Limitez l’usage de parfums et de produits de beauté odorants, chacun en apprécie les effluves, mais certains sont importunés, et l’exiguïté de l’espace d’un car ne leur permet pas de s’isoler,

3. Lors des visites restez groupés, certains guides attendent que tout l’ensemble du groupe se soit reconstitué pour passer à une présentation ultérieure,

4. Merci d’éviter tout commentaire personnel afin de respecter le guide et garantir la bonne écoute de tous.

Une journée à Aix

71E2
Une journée à Aix
 David Hockney, photo Connaissance des Arts

David Hockney au Musée Granet

David Hockney est l’un des artistes anglais les plus influents et populaire des XXe et XXIe siècles, au travers du pop art puis du courant de l’hyperréalisme, où se mêlent peinture aux couleurs acidulées et précision photographique.

S’inspirant de nombreuses sources, dont l’imagerie populaire et les œuvres de maîtres anciens et modernes, son travail porte sur les grands classiques de l’art, natures mortes, portraits et paysages et sur sa grande obsession : la représentation et la perspective. Il s’est toujours montré avant-gardiste et audacieux en remettant en question notre perception du monde. Il a également mis en avant dans ses œuvres la multiplicité des possibilités dans les domaines traditionnels de la peinture, de la gravure et du dessin, mais aussi dans son utilisation plus contemporaine de la photographie et des technologies numériques.

Les œuvres présentées dans cette exposition illustrent le parcours unique de David Hockney grâce aux nombreuses façons dont il a interrogé la nature, ce qui nous entoure et la représentation de ses créations d’étudiant prometteur, jusqu’à ses chefs-d’œuvre reconnus comme ceux d’un des plus grands artistes vivants.

 "YVES KLEIN, INTIME" à l'Hôtel de Caumont

L’Hôtel de Caumont, centre d’art, vous invite à découvrir des œuvres d’Yves Klein. En regard du caractère public de son œuvre, volontairement spectaculaire, voire mythique, l’exposition explore sa dimension personnelle et intime qui lui est complémentaire.

En revenant sur les origines familiales de l’artiste et son cercle d’amis, sa relation avec ses modèles, l’exposition vous présente les conditions matérielles de son travail, les réflexions intellectuelles de l’artiste, sa dimension spirituelle, ainsi que l’humour souvent sous-jacent au sérieux de sa démarche.

À côté des chefs-d’œuvre les plus emblématiques découvrez des œuvres moins connues du grand public, ainsi que des archives inédites et des objets uniques issus de son fonds d’atelier.

Yves Klein est assurément l’un des artistes français de la seconde moitié du XXe siècle les plus célèbres. Depuis sa disparition prématurée en 1962, à 34 ans, la reconnaissance internationale de son œuvre n’a jamais cessé de grandir.

Riche d'une cinquantaine d'œuvres issues de collections publiques et privées, cette exposition retrace la trajectoire de l'artiste depuis la tentation du monochrome jusqu'à l'appel de l'immatériel.

Date :
  • 16 mars 2023 à 07H30
Lieu / Point de rendez-vous :
Parking de l'ancienne gare SNCF
Tarif :
Tarif adhérent : 65 €
Informations complémentaires :
Le tarif comprend le trajet en car A/R et les visites.
Départ 7h30
Retour vers 20h00.
Déjeuner : libre .

minimum de participants: 45
maximum de participants: 50
Remboursement :
Annulation session du 16/03/2023
Jusqu'au 26 Fév Entre le 27 Fév et le 09 Mar Après le 09 Mar
65 € 52 € 0 €

Mézilhac, d’un village à l’autre

71E3
Mézilhac, d’un village à l’autre
 Mezilhac, le village

Au col de Mézilhac correspond un carrefour d’itinéraires qui relient le Bas-Vivarais, les Boutières et la Montagne. Si le village actuel s’étire au long d'une crête, les traces du vieux village sont encore perceptibles non loin de là. Les sources historiques et les observations de terrain permettent d'y observer le déplacement du vieux village (Miziliaco), lequel a probablement joué un rôle non négligeable aux alentours de l'an Mil.

En Matinée  :   Exposé en salle municipale;  Mézilhac des origines à l’an Mil

L'après-midi :   Excursion pédestre, réservée aux marcheurs, autour du vieux village . A la découverte de Miziliaco

A prévoir :  Chaussure(s) de marche et vêtements très chauds.

(Cartes Topographiques 1/25 000e :  2937 O Vals-les-Bains et 2936 O Le Cheylard)

Date :
  • 10 juin 2023 à 09H00
Lieu / Point de rendez-vous :
Espace Deydier
Tarif :
Tarif adhérent : 15 €
Animateur / Conférencier :
JC Courtial
Informations complémentaires :
RDV possible place du village de Mézilhac à 10H00, prévenir l'organisateur.
Repas tiré du sac

Transport individuel
départ 9h00 - Espace Deydier UCEL
retour vers 18h00
minimum de participants : 10
maximum de participants : 20
Remboursement :
Annulation session du 10/06/2023
Jusqu'au 23 Mai Entre le 24 Mai et le 03 Juin Après le 03 Juin
15 € 12 € 0 €

Une journée à Lyon

71E1
Une journée à Lyon
 Nicolas Poussin photo dom. public

Les ateliers de soieries à la Croix Rousse et au Musée des Beaux Arts, "Poussin et l'amour"

             Les ateliers des canuts à la Croix Rousse

L’atelier de tissage présente un grand intérêt historique car il est le dernier atelier familial de tissage de la Croix-Rousse.

Son architecture intérieure intacte est représentative de celle de la dizaine de milliers d’ateliers occupés par les canuts au 19ème siècle. Les 65 m² de ce lieu de production et de vie comprennent à la fois un espace dédié à la vie de famille et aussi à l'atelier, avec ses métiers à tisser et une canetière électrique.

L'atelier de passementerie : c’est l’un des derniers véritables ateliers-maison de canuts de la Croix-Rousse. 
La passementerie tient son nom de l'ancien terme de "passements", qui désignait des pièces étroites utilisées pour l'ornementation des vêtements ou du mobilier (broderies, cordonnets), allant jusqu'à 30 centimètres de large.

En ce qui concerne cet atelier, les débouchés étaient très vastes, deux tiers de la production étaient destinés à l’exportation, dans trois domaines principaux : les galons militaires, les ornements religieux et l’ameublement.

La richesse des tissus est fonction des fils utilisés, souvent des filés d'or et d'argent préparés par l'atelier de guimperie, qui était voisin.

Durant la visite, vous entendrez le «Bistanclaque-pan» ; c’est une onomatopée du parler lyonnais il sert à désigner le métier à tisser des canuts, selon le bruit qu'il produit en fonctionnant. Vous comprendrez les ficelles du tissage et le génie de l’invention de Jacquard.

                Musée des Beaux Arts

Le génie de Nicolas Poussin n’a pas encore livré tous ses secrets. L’artiste est toujours considéré comme le maître de l’école classique française, l’archétype du peintre-philosophe. Il s’est également adonné au pur plaisir de peindre, en déployant une iconographie des plus licencieuses et certains de ses tableaux ont été jugés si érotiques qu’ils ont été mutilés, découpés, voire détruits, dès le XVIIe siècle ?

C’est grâce au thème de l’Amour, que l'exposition fera découvrir un Poussin inconnu, séducteur et séduisant. Bien loin de l’image austère du peintre-philosophe, qui s’est imposée pour le grand public, il faut aujourd’hui montrer un Poussin sensuel, voire érotique, mais aussi peintre-poète proposant une méditation profonde sur la puissance universelle et tragique de l’amour.

Une journée à Uzes

70E1
Une journée à Uzes
 photo O2gam

1- Exposition  : 16 maîtres subliment les couleurs du Sud dans Morceaux choisis

Laissons nous surprendre, dans un lieu d’exception : l'ancien évêché d'Uzès, grâce à l'exposition inédite, "Morceaux choisis de l'histoire de l'art, XIXème et XXème siècles".

De Picasso à César, en passant par Renoir, Bonnard, ou Dufy, les toiles de maîtres s'exposent et se répondent.

Leurs points communs : la couleur et le sud.

C’est une rencontre inédite entre des peintres modernes qui ont révolutionné l'histoire de l'art et le sud de la France. Successivement et ensemble, ils ont ouvert la porte aux mouvements les plus extrémistes.

Tous les artistes figurant dans cette exposition ont une influence importante, voire majeure dans l'histoire de l'art. Ils sont présentés dans les plus grands musées de France et du monde et sont aujourd'hui accueillis à Uzès, comme un cadeau.

2- Visite guidée de la maison des artisans d’art

Bienvenue dans la Maison des artisans d'art d'Uzès.

C'est place de Verdun, à côté du Lycée des Métiers d'Art Gide, dans deux belles salles voûtées de 150 m2 superbement réhabilitées qui furent dans le passé une caserne, puis une fonderie, que l’association Angélique présente et vend des œuvres d’exception de plus de 40 artisans d’Art installés en France.

Les artisans exposés travaillent une grande variété de matières : bois, fer, pierre, textile, cuir, bijoux et verre avec de nombreuses techniques.

La valorisation des savoir-faire et des talents d'ici sont à l'honneur.

3- Visite guidée de la ville d’Uzès

Connaissez-vous la fabuleuse histoire de l’un des plus beaux écrins architecturaux du Gard ? La cité d’Uzès, Premier duché dans l’histoire de France, recèle un patrimoine exceptionnel riche de mille trésors.

Sauvegardée et rénovée grâce à la loi Malraux depuis les années 60, la ville a reçu en 2008 le label «ville d’art et d’histoire ». En vous laissant conter son histoire, vous découvrirez le passé prestigieux d’une ville dont l’origine remonte à la plus haute Antiquité.

Sortie à Arles, visite de la tour Luma

70E2

Une journée au cœur du Parc des Ateliers où s’élève "La Tour" inaugurée au mois de juin 2021. Ce bâtiment de 15000 m² imaginé par l’architecte Frank Gehry se compose de différents espaces à usages multiples : halls d’expositions, espaces de travail, de recherches, lieux d’évènements…Frank Gehry à propos de La Tour « Nous voulions évoquer l’ancrage local depuis "La Nuit étoilée » de Van Gogh à l’émergence des blocs rocheux des Alpilles. La rotonde quant à elle fait écho aux arènes romaines. »

Le matin visite commentée de la tour avec un médiateur.

Repas libre sur le site, plusieurs possibilités de restauration.

L'après-midi, accès libre au Parc et aux expositions situées dans les bâtiments historiques. L’ancien site industriel était constitué d’une vaste plateforme en béton dépourvue de toute végétation, le projet conçu par l’architecte paysagiste Bas Smets était de le transformer en un parc luxuriant de 4 hectares, il abrite 500 nouveaux arbres et un large étang. L’étang, ainsi que la nouvelle topographie et sa végétation, produisent un microclimat, transformant efficacement le désert de béton en un parc public foisonnant.

Les incunables aux archives départementales de Privas

69E3

Le mot incunable vient du latin inculabulum qui veut dire "berceau". Il concerne les livres produits depuis l'invention de l'imprimerie par Gutenberg (1455) jusqu'à l'année 1500.

Les incunables ressemblent beaucoup aux manuscrits médiévaux. Le texte y est dense. Des blancs sont laissés pour permettre aux possesseurs les plus fortunés de les faire illustrer par des enlumineurs. Peu à peu la typographie s’enrichit de caractères, de ponctuation, d’alinéas pour aérer le texte et donner des repères de lecture.

Les ouvrages présentés proviennent de la mise sous séquestre de la bibliothèque du Grand séminaire de Viviers suite à la loi de Séparation de l'église et de l’état (1905). Imprimés entre 1470 et 1535, ils donnent un aperçu des caractéristiques des premiers livres. Du fait de leur provenance, ils traitent en majorité de religion mais aussi de littérature et de sciences.

Musée des vallées cévenoles et la bambouseraie

69E1
Musée des vallées cévenoles et la bambouseraie
 filature Maison Rouge, photo Shashin

Saint Jean du Gard : Musée des vallées cévenoles

Maison Rouge est un lieu symbole chargé d'histoire et de mémoire qui présente la vie quotidienne rurale et les métiers des Cévennes traditionnelles. Après une présentation générale où l’histoire de la Réforme tient la première place, le visiteur aborde la vie matérielle des Cévenols : de la construction des terrasses à dos d’homme, en passant par les questions hydrauliques où l’eau apparaît à la fois dévastatrice et indispensable à la vie. Le visiteur prend conscience que la survie des hommes dans ce pays n’a été qu’une longue lutte acharnée contre une nature qu’il a fallu conquérir.

Une place remarquable est donnée au châtaignier et à la sériciculture, complétée par la filature de la soie, qui sont les deux piliers de la civilisation cévenole : « l’arbre à pain » et « l’arbre d’or ».

La conjugaison parfaite d’une filature cévenole et d’un musée contemporain.

Anduze : la bambouseraie

Une promenade surprenante au coeur d'un jardin exotique.

La bambouseraie de Prafrance fut créée en 1856 par le botaniste cévenol Eugène Mazel. Parti en Extrême-Orient afin d'étudier les variétés de mûriers propices à l'élevage du ver à soie, il en rapporta de nombreuses plantes exotiques, en particulier des bambous.

Ce fantastique jardin nous transporte instantanément dans un décor exceptionnel sur 12 hectares, avec le jardin aquatique, la forêt de bambous, l'allée des palmiers de Chine, le jardin japonais, le labyrinthe, le jardin des bassins d'Eugène ou encore les serres Mazel.

Unique en Europe, la bambouseraie est classée Jardin Remarquable et Monument Historique.

Patrimoine naturel et humain en Cévennes d’Ardèche

69E2
Patrimoine naturel et humain en Cévennes d’Ardèche
 Moulin de Marceau, photo CP

Les Cévennes d’Ardèche recèlent un patrimoine exceptionnel, c’est le résultat des interactions entre l’homme et la nature depuis des siècles.

Cette sortie à Faugères nous permettra d’observer le paysage, ses aménagements par l’homme, la flore et la faune environnantes et d’en aborder les diverses évolutions à travers l’histoire.

Nous visiterons le moulin de Marceau et ses aménagements avec Christian Paladel .

Enfin, nous essaierons de déterminer ensemble en quoi ces patrimoines sont des atouts pour l’avenir de ces vallées.

Distance de marche : 7 Km. Terrain accidenté.

Equipement : chaussures de marche, vêtements adaptés aux conditions météo ( prévoir un pull dans tous les cas ), eau, pique-nique, en-cas, chaussettes de rechange, et éventuellement loupe, jumelles et bâtons de marche.

Dimitri Moine, accompagnateur de moyenne montagne.

Ruisseaux et mares temporaires

65E4
Ruisseaux et mares temporaires
 Résurgence temporaire, photo JS

Lieu : secteur Chandolas - St Alban Auriolles ou Lanas

Les plateaux calcaires du sud de l'Ardèche sont couverts de garrigues qui témoignent de la sécheresse régulière. Néanmoins, en quelques lieux bien précis, des résurgences jaillissent et des mares se forment à la moindre pluie. Parfois l’homme a même créé des points d’eau pour ses troupeaux.

Ces écosystèmes aquatiques ou humides contrastent avec le milieu environnant en abritant des végétaux et des animaux surprenants par leur adaptation ou leur rareté.

Distance de marche : 6 à 7 km

Equipement : chaussures de marche, vêtements adaptés aux conditions météo, eau, pique-nique, en-cas, chaussettes de rechange, et éventuellement loupe, jumelles et bâtons de marche.

De Cézanne à Picasso, la collection Thannhauser et visite de la cathédrale d’Aix en Provence

65E5
De Cézanne à Picasso, la collection Thannhauser et visite de la cathédrale d’Aix en Provence
 Cathédrale Aix, photo Okki

Hôtel de Caumont :  De Cézanne à Picasso, la collection Thannhauser.

L’exposition présente les chefs-d’œuvre du Guggenheim de New-York. 44 peintures et 4 sculptures d’artistes impressionnistes et modernes, dont Edouard Manet, Edgar Degas, Paul Cézanne, Vincent Van Gogh et Pablo Picasso, sont, pour la première fois, présentés en Europe, depuis leur arrivée à New-York, il y a plus d’un demi siècle.

Aix en Provence, visite de la cathédrale et du cloître.

La Cathédrale Saint Sauveur est le plus grand édifice religieux d'Aix en Provence.

La construction a commencé au XIIème siècle : on bâtit alors la nef romane. Elle sera plus tard enrichie par des ornements, des retables, chefs d’œuvre de la peinture française de la fin du Moyen Âge. Nous admirerons le tryptique "Le Buisson ardent" , pièce maitresse du monument réalisée au XVème  siècle.

La légende veut que le monument ait été construit à l'emplacement d'un temple romain dédié à Apollon. La cathédrale Saint Sauveur est située sur le tracé de la voie Aurélienne, une route romaine allant jusqu'en Italie.

Le couvent des Carmes à Beauvoir en Royans et jardin zen d’Erik Borja

65E6
Le couvent des Carmes à Beauvoir en Royans et jardin zen d’Erik Borja
 Couvent des Carmes, photo Pethrus

Le couvent des Carmes à Beauvoir en Royans

 Situé au sein du bourg médiéval fortifié de Beauvoir-en-Royans, au cœur d’un environnement naturel préservé, le couvent des Carmes surplombe la vallée de l’Isère, sous les contreforts du massif du Vercors. Cet ancien couvent restauré du XIV ème siècle renoue avec le passé pour une découverte de l’histoire des Dauphins, des moines des Carmes et de la flore du Vercors et vit aujourd’hui au rythme des nombreux événements qui s’y déroulent.

Le jardin zen d’Erik Borja à Beaumont-Monteux

 Avec son étang, son étendue de graviers et ses pins verticaux symbolisant l’élévation spirituelle, l’espace de méditation distille une douce harmonie.  C'est un parcours initiatique du jardin de méditation au jardin de thé en passant par le jardin de promenade, le vallon du dragon, les terrasses méditerranéennes.