Informations Visites et découvertes

Quelques recommandations pour bien réussir nos sorties

1. Les rendez-vous pour tous les départs de sorties en car sont devant l’ancienne gare SNCF à Aubenas. Traditionnellement les cars démarrent à l’heure indiquée sur le programme. Soyez là quelques minutes en avance,

2. Limitez l’usage de parfums et de produits de beauté odorants, chacun en apprécie les effluves, mais certains sont importunés, et l’exiguïté de l’espace d’un car ne leur permet pas de s’isoler,

3. Lors des visites restez groupés, certains guides attendent que tout l’ensemble du groupe se soit reconstitué pour passer à une présentation ultérieure,

4. Merci d’éviter tout commentaire personnel afin de respecter le guide et garantir la bonne écoute de tous. Mais également limitez vos propres commentaires qui couvrent parfois ceux du guide.

L’Isle sur la Sorgue et château Lacoste

66E2
L’Isle sur la Sorgue et château Lacoste
 Crouching spider, Louise Bourgeois, photo MS

Château Lacoste

Un domaine où les vignes, l’art et l’architecture s’expriment librement. Artistes et architectes y participant sont invités à visiter le Domaine et à découvrir la beauté de ses paysages. Puis, la liberté leur est donnée dans le choix de l’emplacement et de l’œuvre créée. Le Domaine continue de se développer avec un certain nombre d’installations à venir.
Venez vous promener à travers bois, collines, champs d’oliviers et vignes du Domaine afin de découvrir les œuvres d’art et installations des artistes et architectes contemporains invités.

Réservé aux bons marcheurs (2 h de marche, chemins caillouteux et pentus)

La Filaventure : musée sensoriel des fibres nobles

La Filaventure est le musée sensoriel des fibres nobles de la Manufacture Brun de Vian-Tiran. Celle-ci est établie depuis 1808 au cœur de la ville de l'Isle-sur-la-Sorgue.

Un parcours immersif et pédagogique d'une durée de 1h30 pour :

- la découverte des fibres nobles et du métier de lainier
- l'exploration des 5 continents en quête des fibres exceptionnelles
- les étapes de transformation de la fibre à l'étoffe
- les spécificités de chaque matière, de la balle de laine au produit fini

Tournon et Annonay sur les traces de Marc Seguin

66E3
Tournon et Annonay sur les traces de Marc Seguin
 Tournon, collection champannet

Cette sortie d’une journée a pour but de compléter la conférence sur Marc Seguin, en s’approchant d’un peu plus près de cet homme d’exception.

Nous ferons un arrêt au château-musée de Tournon où une salle est consacrée à Marc Seguin avec diverses maquettes et des vestiges du premier pont suspendu.

Nous nous arrêterons sur la passerelle de Tournon-sur-Rhône, qui conserve un certain nombre d’éléments d’origine, cette passerelle date de 1845. Le tout premier pont de Marc Seguin à Tournon, datant de 1825, a été démonté dans les années 1960 pour des raisons de gêne au trafic fluvial.

Enfin, nous aurons le privilège de visiter, près d’Annonay, la dernière propriété de Marc Seguin, qui appartient toujours à la famille. Marc Seguin l’avait acquise à près de 75 ans, il y a passé les 15 dernières années de sa vie. Toujours animé par une soif de recherches et de connaissance, il y a aménagé un observatoire astronomique, une serre à double paroi, un laboratoire de chimie, un atelier de mécanique, une forge, une menuiserie, un atelier de peinture et de sculpture, une bibliothèque remarquable...

Arles et Abbaye de Montmajour

66E4
Arles et Abbaye de Montmajour
 Abbaye de Montmajour, photo Len'Alex

Le musée Reattu à Arles

Construit à la fin du XVème siècle, le Grand-Prieuré de l’Ordre de Malte doit sa destinée à Jacques Réattu (1760-1833), peintre arlésien et Grand Prix de Rome, qui en fit sa maison, son atelier et le laboratoire de ses rêves. Le musée présente une collection qui s'étend du XVIIème siècle à nos jours.

Ouvert à la photographie dès les années 60 (4000 œuvres aujourd’hui), enrichi par des dons d’exception (Picasso, avec 57 dessins et deux peintures, Alechinsky…), très sensible à la sculpture (Germaine Richier, Toni Grand…), le musée a créé en 2008 une chambre d’écoute dédiée à l’art sonore.

L'établissement, sur 3 niveaux, comporte de nombreux escaliers qui peuvent rendre difficile la visite pour les personnes à mobilité réduite

L'abbaye de Montmajour

Bâtie en plein coeur du pays d’Arles, l’abbaye de Montmajour rassemble huit siècles d’histoire architecturale : un monastère primitif carolingien en partie troglodytique flanqué d’une nécropole rupestre, une abbatiale romane à deux niveaux, une chapelle de pélerinage médiévale, une tour fortifiée pendant la guerre de Cent Ans, enfin les ruines grandioses d’un monastère classique au dessin épuré, presque citadin. Juchée à flanc de rocher sur une ancienne île désertique, elle domine tout le marais d’Arles dans un site dont la grandeur sauvage est propice à la méditation qui fascina notamment Van Gogh.

La visite de l'abbaye comprend 180 marches.

 

Claude, un empereur au destin singulier, et Lugdunum

65E1
Claude, un empereur au destin singulier, et Lugdunum
 Claudius, photo Jastrow (public domain)

Musée des Beaux Arts à Lyon : Claude

Il y a un peu plus de 2000 ans, naissait à Lyon Tiberius Claudius Drusus ; 51 ans plus tard, il fut proclamé empereur par la garde prétorienne après l’assassinat de Caligula, en 41 de notre ère.

D’alliances en stratégie politiques, la vie de l’empereur Claude est présentée à travers plus de 150 œuvres : statues, bas-reliefs, objets de la vie courante, peintures…

L’exposition invite le visiteur à la redécouverte d’un homme dont, de manière inattendue, le destin décida qu’il serait un grand empereur romain.

Lugdunum, site antique de Lyon

C’est un parcours en spirale parsemé d’espaces d’exposition qui nous attend. Mais c’est à la gastronomie que nous nous intéresserons plus particulièrement : la vaisselle utilisée et la manière de manger à l’époque gallo-romaine. Une découverte qui nous réserve bien des surprises dans ce musée audacieux, presque invisible depuis l’extérieur, qui se fond dans le paysage d’un site archéologique unique. Une véritable remontée dans le temps.

Les incunables aux archives départementales de l’Ardèche à Privas

65E2
Les incunables aux archives départementales de l’Ardèche à Privas
 Erfurt, photo M. Wolgemut

Le mot incunable vient du latin inculabulum qui veut dire "berceau". Il concerne les livres produits depuis l'invention de l'imprimerie par Gutenberg (1455) jusqu'à l'année 1500.

Les incunables ressemblent beaucoup aux manuscrits médiévaux. Le texte y est dense. Des blancs sont laissés pour permettre aux possesseurs les plus fortunés de les faire illustrer par des enlumineurs. Peu à peu la typographie s’enrichit de caractères, de ponctuation, d’alinéas pour aérer le texte et donner des repères de lecture.

Les ouvrages présentés proviennent de la mise sous séquestre de la bibliothèque du Grand séminaire de Viviers suite à la loi de Séparation de l'église et de l’état (1905). Imprimés entre 1470 et 1535, ils donnent un aperçu des caractéristiques des premiers livres. Du fait de leur provenance, ils traitent en majorité de religion mais aussi de littérature et de sciences.

NÎMES, Musée de la Romanité

65E3
NÎMES, Musée de la Romanité
 Nîmes, musée de la romanité, photo JA

NÎMES, Musée de la Romanité : un des plus grands projets architecturaux contemporains en France.

Dès l’accueil, un spectaculaire vestige d’un fronton de propylée, entièrement reconstitué et restauré, placé à 15 mètres du sol, symbolise l’entrée du sanctuaire de la source qui donna naissance à la ville.

Enveloppé dans sa façade ondulée de verre translucide rappelant une mosaïque, ce nouveau grand musée archéologique de 9 200m2, qui fait face aux Arènes, invite le visiteur à vivre une expérience unique pour un voyage dans le temps au fil de l’histoire de Nîmes, du VII ème siècle avant JC jusqu’au Moyen-Âge, à travers une muséographie très innovante.

Visite guidée de Nîmes

Nous cheminerons à la découverte des édifices de prestige mais aussi du patrimoine de Nîmes au fil des siècles :  visite du  secteur sauvegardé, avec ses façades et ses cours d’honneur d'hôtels particuliers, qui reflétaient l’art de vivre et de construire à Nîmes du XVIème au XVIIIème siècle.

Ruisseaux et mares temporaires

65E4
Ruisseaux et mares temporaires
 Résurgence temporaire, photo JS

Lieu : secteur Chandolas - St Alban Auriolles ou Lanas

Les plateaux calcaires du sud de l'Ardèche sont couverts de garrigues qui témoignent de la sécheresse régulière. Néanmoins, en quelques lieux bien précis, des résurgences jaillissent et des mares se forment à la moindre pluie. Parfois l’homme a même créé des points d’eau pour ses troupeaux.

Ces écosystèmes aquatiques ou humides contrastent avec le milieu environnant en abritant des végétaux et des animaux surprenants par leur adaptation ou leur rareté.

Distance de marche : 6 à 7 km

Equipement : chaussures de marche, vêtements adaptés aux conditions météo, eau, pique-nique, en-cas, chaussettes de rechange, et éventuellement loupe, jumelles et bâtons de marche.

De Cézanne à Picasso, la collection Thannhauser et visite de la cathédrale d’Aix en Provence

65E5
De Cézanne à Picasso, la collection Thannhauser et visite de la cathédrale d’Aix en Provence
 Cathédrale Aix, photo Okki

Hôtel de Caumont :  De Cézanne à Picasso, la collection Thannhauser.

L’exposition présente les chefs-d’œuvre du Guggenheim de New-York. 44 peintures et 4 sculptures d’artistes impressionnistes et modernes, dont Edouard Manet, Edgar Degas, Paul Cézanne, Vincent Van Gogh et Pablo Picasso, sont, pour la première fois, présentés en Europe, depuis leur arrivée à New-York, il y a plus d’un demi siècle.

Aix en Provence, visite de la cathédrale et du cloître.

La Cathédrale Saint Sauveur est le plus grand édifice religieux d'Aix en Provence.

La construction a commencé au XIIème siècle : on bâtit alors la nef romane. Elle sera plus tard enrichie par des ornements, des retables, chefs d’œuvre de la peinture française de la fin du Moyen Âge. Nous admirerons le tryptique "Le Buisson ardent" , pièce maitresse du monument réalisée au XVème  siècle.

La légende veut que le monument ait été construit à l'emplacement d'un temple romain dédié à Apollon. La cathédrale Saint Sauveur est située sur le tracé de la voie Aurélienne, une route romaine allant jusqu'en Italie.

Le couvent des Carmes à Beauvoir en Royans et jardin zen d’Erik Borja

65E6
Le couvent des Carmes à Beauvoir en Royans et jardin zen d’Erik Borja
 Couvent des Carmes, photo Pethrus

Le couvent des Carmes à Beauvoir en Royans

 Situé au sein du bourg médiéval fortifié de Beauvoir-en-Royans, au cœur d’un environnement naturel préservé, le couvent des Carmes surplombe la vallée de l’Isère, sous les contreforts du massif du Vercors. Cet ancien couvent restauré du XIV ème siècle renoue avec le passé pour une découverte de l’histoire des Dauphins, des moines des Carmes et de la flore du Vercors et vit aujourd’hui au rythme des nombreux événements qui s’y déroulent.

Le jardin zen d’Erik Borja à Beaumont-Monteux

 Avec son étang, son étendue de graviers et ses pins verticaux symbolisant l’élévation spirituelle, l’espace de méditation distille une douce harmonie.  C'est un parcours initiatique du jardin de méditation au jardin de thé en passant par le jardin de promenade, le vallon du dragon, les terrasses méditerranéennes.